THERMIvaLa science de la chaleur. La beauté du contrôle
Traitement non-invasif pour la relâchement vulvo-vaginal

Les naissances et le processus naturel de vieillissement entraînent des changements pouvant affecter la santé féminine. Un accouchement par voie basse particulièrement pénible ou des naissances multiples peuvent provoquer un étirement du vagin. Les effets de la menopause peuvent également entraîner des changements physiques et fonctionnels, tels qu’une sècheresse excessive des muqueuses. Dans une étude internationale menée auprès de 563 gynécologues obstétriciens, 84 % des médecins interrogés pensent que le relâchement vaginal est sous-évalué par leurs patients et 95 % estiment que le relâchement vaginal a un impact sur le fonctionnement sexuel de leurs patientes.

ThermiRF® est un dispositif d’émission d’énergie par radiofréquence à temperature contrôlée, utilisé pour des applications dermatologiques non-chirurgicales (ThermiVa®) en médecine esthétique et autres spécialités médicales.

Pour le traitement du relâchement vulvovaginal, ThermiVa utilise la radiofréquence afin de réchauffer légèrement le tissu, avec peu ou pas de gêne et aucun arrêt médical.

L’électrode de RF à usage unique est conçue pour traiter les tissus internes et externes.

Demandez des infos

THERMIva-Détails

Comment cela fonctionne-t-il?

Des études cliniques montrent que le collagène des tissus rétrécit lorsqu’il est réchauffé à des températures soutenues supérieures à 40° C.

Il a été démontré que lorsque le tissu est réchauffé à cette température, un processus inflammatoire est déclenché pouvant stimuler les fibroblastes afin qu’ils produisent du nouveau collagène pendant une certaine période de temps augmentant ainsi la vascularisation et le flux sanguin.

Étude clinique multicentrique Thermi

Les données des patientes ont été collectées au moyen du Questionnaire sur la satisfaction sexuelle (QSS) et du Questionnaire sur le relâchement vaginal (QRV). Pour chaque graphique de données QSS et QRV, sur l’axe x, 0 est le point de départ. Dans l’essai clinique multi-site, plus de 93 % des femmes traitées ont noté une amélioration du relâchement vaginal et les patientes ont observé une amelioration statistiquement et cliniquement significative du fonctionnement sexuel pendant la période de suivi de l’étude.

» site web TERMIva